Calculer les frais de notaire pour l’achat d’un bien immobilier

Les frais de notaire correspondent à sa rémunération en fonction de la nature de sa prestation.

Dans le cadre d’une vente immobilière, les frais représentent un pourcentage préalablement fixé du montant de la transaction et sont à la charge de l’acheteur.

Des frais en fonction du type de bien immobilier

Il est important de savoir que les frais de notaire sont différents pour l’achat dans le neuf ou l’ancien. Dans l’ancien, ils s’élèvent à 8% du montant de l’achat. Pour un appartement ou une maison, le prix indiqué dans le compromis de vente servira de base pour le calcul. Cette indication va permettre à l’acheteur d’anticiper le montant final de la transaction. La fourchette de prix dans laquelle un bien peut être recherché sera mieux évaluée.

achat immobilier ancien

Acheter dans le neuf permet de faire des économies substantielles puisque les frais de notaire se situent entre 2 et 3% du prix du bien immobilier. Pour les personnes qui cherchent à accéder à la propriété, cette donnée mérite d’être prise en compte.

acheter neuf notaire

Elle permet potentiellement de faire un prêt immobilier moins important et de bénéficier de conditions plus intéressantes. Il faudra toutefois calculer précisément le montant des frais pour se rendre compte de la dépense réelle.

Des calculateurs disponibles en ligne

Le meilleur moyen de connaître de façon précise le montant de ses frais de notaire est de se rendre sur des sites qui proposent des calculateurs gratuits ou des simulateurs en ligne. Pour s’en servir, il suffit d’indiquer si le compromis de vente a été signé, le prix du bien et ses caractéristiques. En validant, le particulier aura un détail des frais qui vont lui être demandés.

emolument notaire

Les frais de notaires correspondent aux émoluments du notaire pour chaque acte de vente signé dans son cabinet. Des remises peuvent être accordées en fonction du montant de l’achat. Les frais correspondant à la formalité en elle-même sont souvent fixes en fonction du notaire. Les autres frais à payer doivent également être pris en compte, comme les droits de mutation qui composent la majorité de la somme.

Évaluer cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.